06 novembre 2017

Prudencia et Sagentio

 L’univers était composé de deux mondes, celui des péchés et celui des vertus. L’un ne pouvait exister sans l’autre, l’équilibre divin devait être pour toujours respecté. Prudence venait d’être nommée la première des vertus cardinales et avait la lourde tâche de veiller sur les trois autres. Ainsi, Tempérance, Force et Justice se référaient sans cesse à celle que l’on nommait communément Prudencia pour toute affaire de la vie. En tant que sage, elle devait régler sa conduite et mesurer la portée de ses actes. Elle se ... [Lire la suite]

06 novembre 2017

C’était mieux avant

- Tu sais des fois je t’envie. J’aimerais être comme toi : vieille. Non, ne le prends pas mal ! Ce que je veux dire c’est que ce n’est pas facile d’être jeune aujourd’hui. - Je comprends. Moi quand j’étais jeune il y avait la guerre. - Oui bien sûr, mais à ton époque il y avait plus de solidarité, les choses étaient quand même plus simples. Aujourd’hui tout va trop vite, tout est compétition, il faut être performant, il faut réussir sa vie. Mais ça veut dire quoi réussir sa vie ? On n’a pas de modèle. On n’a plus... [Lire la suite]
01 novembre 2016

L'imprudence

Comment avais-je pu être aussi imprudent ? Après toutes ces années je me pose encore la question. C’était le temps du service militaire. J’exerçais sous l’uniforme les fonctions d’opérateur radio. Ce dimanche-là, car cela s’est passé un dimanche, j’étais de garde à la station radio de la caserne. Mais en qualité de radio, il me revenait également d’assurer la garde pour les installations électriques de la caserne : ampoules grillées à remplacer, courts-circuits à dépanner, etc. En fin d’après-midi, alors que j’allais me... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2016

A la cour du roi d’Espagne

Il plaisait à la reine par son allure élégante, Il agençait les mots avec finesse et grâce, Ce qui lui conférait une irrésistible classe. Il plaisait au roi Car finance et politique était son entreprise. Depuis son bureau il déjouait Les ruses et manœuvres de ses Ministres. Connivence, complicité et romantisme ; Voilà qui suscitait bien des convoitises. Manigances, ruses et complots ; On s’arrangeait, on s’organisait. La reine était fort belle, L’intrigue fut facile. On lui remit une ballade, une p’tite... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 21:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2016

A toute vitesse

CHU – Service de réanimation La jeune infirmière fredonne tout en refaisant les pansements sur le visage de son patient. Mmmmm …Mmmm…  Il est dans le coma depuis 5 jours, trauma crânien, bassin et clavicule gauche fracturés,  quelques entailles sur les joues, le nez, le front. Elle a lu sa fiche. Il s’appelle Julien il a deux ans de plus qu’elle. Quel gâchis ! Même avec son bandage autour du crâne elle le trouve beau. Accidenté de la route, vitesse excessive d’après ce qu’elle en sait. Elle était de repos le jour où... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 septembre 2016

Les Fables de la Fontaine et la vertu de Prudence - L'Ours et les deux Compagnons

  Deux compagnons pressés d'argent A leur voisin Fourreur vendirent La peau d'un Ours encor vivant, Mais qu'ils tueraient bientôt, du moins à ce qu'ils dirent. C'était le Roi des Ours au compte de ces gens. Le Marchand à sa peau devait faire fortune. Elle garantirait des froids les plus cuisants, On en pourrait fourrer plutôt deux robes qu'une. Dindenaut prisait moins ses Moutons qu'eux leur Ours : Leur, à leur compte, et non à celui de la Bête. S'offrant de la livrer au plus... [Lire la suite]

13 septembre 2016

Imprudence

  -  Allez, bonne route et pas d'imprudence ! -  Au revoir, amuse-toi bien et pas d’imprudence ! -  Fais attention à toi, pas d'excès, pas d'imprudence ! etc, etc.... Et après cela, comment voulez-vous que je vous raconte une imprudence, moi dont le cauchemar est de finir handicapé ou infirme ou coincé pendant des semaines sur un lit d'hôpital. Moi qui ai appris à analyser les causes et les conséquences, à traquer le hasard malheureux... Comment retrouver dans mon passé un moment, une action, où j'aurai mis... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 septembre 2016

Les Fables de la Fontaine et la vertu de Prudence - Le lion et le moucheron

"Va-t'en, chétif insecte, excrément de la terre! "C'est en ces mots que le LionParlait un jour au Moucheron.L'autre lui déclara la guerre."Penses-tu, lui dit-il, que ton titre de RoiMe fasse peur ni me soucie ?Un boeuf est plus puissant que toi :Je le mène à ma fantaisie. "A peine il achevait ces motsQue lui-même il sonna la charge,Fut le Trompette et le Héros.Dans l'abord il se met au large ;Puis prend son temps, fond sur le couDu Lion, qu'il rend presque fou.Le quadrupède écume, et son oeil étincelle ;Il rugit ; on se cache, on... [Lire la suite]
01 septembre 2016

Le poids de l'imprudence

Cela sourdait autour de moi mais aussi en moi : le ciel, mon cœur, le vent, la nature, mes pensées, les gens … tous vibraient de cette énergie que l’on nomme le printemps, tous amoureux de la vie. Je me baladais le cœur chantant, mes bras chasseraient l’air tiède comme les ailes d’un moulin; et même mes pieds dansaient. Ils évoluaient chacun de leur côté avec fantaisie sans se soucier où l’autre poserait l’appui ; ils sautillaient, gambadaient… La brise s’engouffrait dans mon corps par ma bouche avide, il exultait de... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 août 2016

Les Fables de la Fontaine et la vertu de Prudence - Conseil tenu par les rats

Un Chat, nommé RodilardusFaisait des Rats telle déconfitureQue l’on n’en voyait presque plus,Tant il en avait mis dedans la sépulture.Le peu qu’il en restait, n’osant quitter son trou,Ne trouvait à manger que le quart de son sou,Et Rodilard passait, chez la gent misérable,Non pour un Chat, mais pour un Diable.Or un jour qu’au haut et au loinLe galant alla chercher femme,Pendant tout le sabbat qu’il fit avec sa Dame,Le demeurant des Rats tint chapitre en un coinSur la nécessité présente.Dès l’abord, leur Doyen, personne fort... [Lire la suite]