28 octobre 2017

Portrait chinois de Farinette

    Si j'étais tempérante, je serais une fleur bleue parce que je vous inviterais à l'évasion et au rêve dans mon espace calme et serein.   Si j'étais intempérante, je serais le vent parce que je vous ferais tourbillonner dans le vertige et l’ivresse de la vie.    Si j'étais une vertu, je serais la balance parce que je pèserais  avec philosophie l'amour de la sagesse et je symboliserais un monde équitable.    Si j'étais un péché, je serais la cigale parce que mon cri vous emporterait... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 octobre 2017

Portrait chinois de LN

  Si j’étais tempérante, je serais bouddhiste, une façon d'orienter son regard sur sa propre vie et sur les divers événements qui nous arrivent.  (Tempérance /Sobriété.)   Si j’étais intempérante, je serais cette vieille dame qui théorise sur la liberté et qui élève des oiseaux en cage. (Intempérance de langue : Trop grande liberté qu’on se donne en écrivant ou en parlant.)   Si j’étais un péché, je serais la paresse parce que c’est de saison et que je viens d’acheter une chaise... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 16:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 octobre 2017

Portrait chinois de Glade 3.5

            Si j’étais tempérant, je serais moins emmerdé avec le tri sélectif et les bouteilles en verre, parce que le container est toujours trop loin…   Si j’étais tempérant, je serais une gueule d’amour, parce que pour l’instant j’ai plutôt la gueule de bois.   Si j’étais intempérant, je serais fidèle à Ricard, parce que c’est plus écolo de consommer des produits locaux, surtout s’ils sont français !   Si j’étais un péché, je serais très déçu, parce que mon fruit... [Lire la suite]
24 octobre 2017

Portrait chinois de Marcal

Si j’étais tempérante, je serais un nuage blanc doux et moelleux comme de la ouate. Les oiseaux viendraient se reposer sur moi et me raconteraient leurs secrets que je garderais comme un trésor.  Si j étais intempérante, je serais l’éclair, la foudre, le feu sacré. Pour la puissance. Je serais Zeus, maître de l’Olympe. Mais je ne ferais pas confiance à Prométhée, il serait capable de me voler une étincelle de feu pour en faire don aux êtres humains et j’ai du mal à faire confiance aux êtres humains.  Si j’étais... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 octobre 2017

Portrait chinois de MT Oliviéri

Si j’étais tempérante, je serais un anneau précieux qui me ferait me sentir utile parce que j’aurais compris que la voie du cœur est réservé à celui ou celle qui offre un instant de son temps sans rien attendre en retour. Si j’étais intempérante, je serais un mal-être possible qui porterait en lui des bleus, des a priori négatifs et des ambiguïtés parce que je n’aurais pas eu la réflexion nécessaire pour attendre et voir mes états d’âme. Si j’étais un péché, je serais une bouche qui ne devrait pas oublier qu’elle possède une... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 septembre 2015

Pensée tempérante

Allez ! Comme vous avez été très patients, et que nous avons été très paresseux cet été, nous vous offrons cette petite pensée de LN en bonus à la publication du jour. Avec la philosophie et la poésie qui lui sont propres, LN tente toujours de trouver un juste équilibre entre épanouissement de l'humain et respect de la nature. Dans ses publications, elle interroge aussi bien l'Homme que les Eléments. Son chemin est un peu la voie du milieu, celle de la conciliation, mais sans le renoncement à soi. N'est-ce pas de cette façon que... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 11:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 août 2015

Randonnée VTT, sur les traces de Stevenson

Dans une récente chronique, Glade 3.5 nous exposait son aversion exagérée pour le printemps et ses sportifs saisonniers. Le texte que nous vous proposons aujourd'hui en est un peu le pendant. Il s'agit d'une chronique en vers rédigée par notre très flegmatique Marabout, racontant son aventure en VTT sur le chemin de Stevenson. Toutes les rimes du texte sont en "ard", ce qui représente une véritable prouesse compte tenu de sa longueur et du thème abordé, pas forcément compatible avec la poésie. Le tout est traité avec beaucoup... [Lire la suite]
19 juillet 2015

Géographie de la mesure

Il est temps de poursuivre notre exploration de la Tempérance, nouveau thème du blog après le péché de Gourmandise. Si la majorité d'entre nous considère la Tempérance comme un concept très obscur et démodé, vaguement lié à la religion, d'autres en ont une vision des plus insolites. C'est le cas de Nini Dobrosielski qui nous livre cette thèse déjantée et largement décalée sur le sujet. Elle y reprend la théorie millénaire du climat comme influence sur le caractère des individus, mais avec cette note acide, drôlissime et résolument... [Lire la suite]
30 juin 2015

Clin d'oeil indigeste

Comme nous vous l'annoncions dans notre précédent article, le numéro 2 de la revue Zin'o'script est sorti début juin. Les plus chanceux d'entre vous auront pu s'en procurer un exemplaire dans les services culturels de la Ville de Lattes, où la revue est distribuée gratuitement. Les autres devront patienter encore quelques jours, le temps que nous mettions la revue en ligne. Ils pourront ainsi découvrir le nouveau thème qui est abordé, et qui servira de fil conducteur aux prochaines publications du blog. Ainsi, Mesdames et Messieurs,... [Lire la suite]
03 juin 2015

Quelle plaie le printemps !

Le premier texte que Glade 3.5 a posté sur ce blog fut un véritable succès. On peut même dire qu'à ce jour, il détient le record de visites. Rappelez-vous : c'était en mars 2015, le texte en question s'intitulait "Recette des dimanches des délices pour mamans débordées" et il était illustré par Lalyla. Depuis lors, plus de nouvelles de Glade ! On pensait que, forte d'un tel succès, elle en profiterait pour se lancer dans une publication intensive. Mais non. Humble et discrète, Glade a poursuivi son petit bonhomme de chemin sans faire... [Lire la suite]