25 janvier 2019

Justice-Injustice

Justice-injustice : portraits chinois…   Si j’étais la justice, je serais le Roi Salomon, parce qu’il a ôté à La Justice le bandeau qu’elle a sur les yeux : pour être humaine, La justice a bien assez de sa balance et de son glaive. Elle doit être réfléchie. Si elle est aveugle, elle est animale. Si j’étais la justice, je serais La Mort, parce qu’elle attribue à tous le même sort final et qu’elle est profondément humaine et indispensable. La conquête de l’immortalité serait la pire chose qui pourrait arriver à... [Lire la suite]

18 janvier 2019

Les jours rouges

LES JOURS ROUGES Les jours étaient rouges depuis plusieurs semaines. Thémis se lamentait sur son trône : - Pourquoi, pourquoi jadis vous mes frères avaient mutilé notre père Ouranos sans m'avertir ? Pourquoi Cronos t'es-tu servis de ta serpe contre lui ? Et maintenant Zeus te voilà très en colère envers notre fils Prométhée. Les souvenirs remontaient à la surface de la déesse et les larmes glissaient le long de ses joues pâles. Le règne de leur père avait pris fin depuis plusieurs années et l'Âge d'or avait été supplanté par... [Lire la suite]
11 janvier 2019

Le ras-le-bol de Thémis

  Le ras-le-bol de Thémis  - Assez, assez ! s’écria Thémis tout en levant les bras vers son père (le ciel). Elle frappa rageusement sa mère du pied (la terre). Les brumes épaisses du mont Olympe portèrent ses cris jusqu’aux oreilles de son vigoureux époux qui n’y prêta aucune attention. Du haut de son trône massif, les yeux mi-clos, le torse alangui, Zeus rêvassait à une nouvelle nymphe qu’il envisageait de conquérir : une pluie d’or, non déjà fait, un cygne, déjà utilisé, une douce génisse, impossible…. Hummm….... [Lire la suite]
04 janvier 2019

JE ME NOMME THÉMIS ET LE JUSTICE « JE M’EN BALANCE ! »

JE ME NOMME THÉMIS ET LE JUSTICE « JE M’EN BALANCE ! »  N’en déplaise à mes parents, Ouranos et Gaïa, aujourd’hui je me lève et décide de ce qui est juste ou pas, pour moi ! De glaive, je n’en ai plus besoin car mes mots trancheront d’eux-mêmes. Et si j’inversais l’ordre des choses ? Que je favorisais l’expression de la fourberie, de la malhonnêteté ? Pourquoi n’essaierais-je pas pour m’amuser un peu pour voir ? Qui va m’en empêcher ? Vous, petits humains imparfaits, qui manierez la... [Lire la suite]