22 octobre 2017

Brasucade

  C’est mon nom. Un soir d’été, dans un pré de Camargue, au coucher du soleil, un grand feu de ceps de vigne fut allumé et je naquis de ce brasier. Quelques kilos de moules sur une plaque posée sur la braise s’ouvrent une à une. C’est à ce moment précis que nous les parfumons d’une préparation dont chaque villageois à sa recette. Ce soir, nous utilisons une demi-bouteille d’huile d’olive de la vallée des Baux toute proche, du thym et du romarin de la garrigue, quelques feuilles de grand laurier adossé à l’église, une... [Lire la suite]