23 décembre 2017

Une dinde appelée Louisa

Louisa la dinde poussa un jour la porte d’une auberge appelée "l'Esprit des Animaux". Peu de temps après le coucher du soleil, elle demanda qu’on lui serve un peu de soupe et de pain. - Voilà un repas bien léger, lui dit la poule qui tenait l'auberge. Une grande dinde comme vous devrait se nourrir plus richement. Louisa lui répondit fièrement : - J’ai fait allégeance à ma reine de ne jamais me goinfrer et cela jusqu’à la fin de ma vie, tout comme  mes sœurs. Jamais personne n’a trahi le serment de notre aïeule qui... [Lire la suite]

19 décembre 2017

De laine et de chiffons

  Dans mon salon se trouve une poupée de laine tricotée jadis par les mains de ma grand-mère. Mes petits enfants adorent jouer avec elle, mais ne lui accordent pas beaucoup de délicatesse. C'est une poupée ni trop grande, ni belle, très singulière dans sa forme. Un jour d'hiver, j'entendis une voix me dire : - Fais-moi du feu ! Surprise je vis la poupée descendre du fauteuil et avancer vers moi en disant : - Fais-moi du feu ! j'ai besoin de chaleur. Etonnée je lui répondis : - Je ne peux te... [Lire la suite]
10 novembre 2017

PLANETE LA TAIRE

Par un matin de lumière irisée et remplie de félicité profonde, la jeune déesse Tempérancia écoutait attentivement la musique céleste en s’étirant et en bougeant sa tête de droite à gauche. Comme d’habitude elle alla s’assoir sur l’arc de lumière qui lui permettait de relativiser le concept du temps. Elle ressentit un air de satisfaction et se mit à faire mouvoir le liquide de ses deux vases l’un dans l’autre. Comme de coutume, elle pouvait voir les tensions qui sortaient des corps du monde des humains. Elle ferma alors les yeux... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 15:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 octobre 2017

Portrait chinois de MT Oliviéri

Si j’étais tempérante, je serais un anneau précieux qui me ferait me sentir utile parce que j’aurais compris que la voie du cœur est réservé à celui ou celle qui offre un instant de son temps sans rien attendre en retour. Si j’étais intempérante, je serais un mal-être possible qui porterait en lui des bleus, des a priori négatifs et des ambiguïtés parce que je n’aurais pas eu la réflexion nécessaire pour attendre et voir mes états d’âme. Si j’étais un péché, je serais une bouche qui ne devrait pas oublier qu’elle possède une... [Lire la suite]
Posté par ecriservice à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 octobre 2017

Le kéké d'amour

  Un fou d’amour se précipita chez l’envoûteur du village. La tristesse se reflétait dans son regard et les mouchoirs étaient consumés par ses larmes car il désespérait de trouver l’amour. L’envoûteur lui dit qu’un gâteau bien tourné ferait office de filtre d’amour. Tandis qu'il se mettait à l’ouvrage, il énonça qu’il fallait : Temps de préparation : 20 minutes Ingrédients : Grains de riz noir, liqueur de rose, deux tubes de pâte à l’orange Commencer par écraser trois poignées de grains de riz noir. Une... [Lire la suite]
25 septembre 2017

SEDNA

Dans une contrée lointaine, une sécheresse touchait le pays de Duale. Pourtant, une rivière balayait les rives de ses longs bras d’eau. Le soir venu, la rivière appelait sans cesse les hommes à venir la nettoyer afin de tenir l’équilibre écologique. Mais au fond de leurs couches les hommes dormaient profondément. Près de la rivière vivaient un meunier, sa femme et leur très belle fille qui ne sortait que très rarement. Les hommes tournaient autour d’elle mais d’aucuns, elle ne voulait. Le moulin du meunier ne  tournait plus... [Lire la suite]

19 septembre 2017

Mon être intérieur

Solitaire intentionnelle J’écoute la vie, En contact avec mes énergies, Et en état de paix intérieur. La maturité a vu mon corps s’arrondir, Devenir une femme absolue. Approfondir l’écriture, Egrégores féconds et bienveillants, Peintures aux couleurs inspirant Les fleurs lumineuses de la bonté Pour une plus grande beauté.   MT OLIVIERI
02 septembre 2017

Un cadeau discret

Les nuages étaient chargés de pluie. Dans un souffle tourmenté je savais qu’une fin arrivait. Jalousie me faisait commettre l’envie de la tricherie. Mon esprit s’enlisa chaque jour davantage pour quelques douces caresses. Le vertige de la destruction s’accentuait à la vue de ton plaisir avec une autre. Lorsqu’un pont apparut à la pointe du pinceau qu’un artiste de la rue m’offrit. Un pont où naguère les amoureux se retrouvaient. Un pont de pierres que l’artiste sut reproduire pour que les anciens amants puissent se retrouver le... [Lire la suite]
02 août 2017

La femme aux cheveux bleus

Une jeune femme aux cheveux bleus répondant au nom de Caridad vivait parmi les bêtes sauvages. Cruelle, elle menaçait hommes, femmes et enfants de son porte-jarretelles de fer en le faisant tournoyer comme un lance-pierre dès qu’elle sentait l’amour les animer. Elle s’écriait alors : - L’amour et encore l’amour. Que les secousses de mon porte-jarretelles atteignent votre cœur. Elle se mettait sans cesse dans une colère rouge et son cœur se consumait chaque jour un peu plus dans la noirceur. Méchamment elle disait : -... [Lire la suite]
04 juillet 2017

L’ENFANT ET LA CHARITÉ

Lors d’une visite de la ville de Montpellier avec sa mamie, un jeune enfant s’étonna en voyant un mendiant dans la rue, tendre la main en demandant de l’argent. L’enfant demanda : - Dis mamie, qu’est-ce qu’il fait le monsieur ? - Il demande la charité, répondit la grand-mère en passant son chemin. - Dis mamie, c’est quoi la charité? reprit l’enfant qui continuait à observer le mendiant avec insistance. - La charité, c’est donner et partager pour faire le bien aux pauvres. L’enfant poursuivit la visite en tenant la main... [Lire la suite]