PORTRAIT CHINOIS : « si j’étais la justice, l’injustice »

 Si j’étais la Justice, je serais une super-héroïne parce que je pourrais intervenir à plusieurs niveaux pour faire régner la paix et la bonne entente dans le monde.

Je pourrais démontrer à ceux qui emploient la force, et écrasent les autres pour les asservir, qu’ils ont eux aussi une limite face à une force beaucoup plus puissante, la mienne ! Et que tel un boomerang le retour est souvent douloureux !

Je pourrais veiller sur un grand nombre de personnes en même temps, car je suis quand même une super-héroïne, et être en connexion avec d’autres super-héros pour former un bloc solide et bienveillant sur l’humanité.

Je pourrais, étant donnée ma notoriété, prouver par mes démonstrations et comportements les avantages et les super retombées du respect de l’autre et des règles, et bien sûr de la solidarité.

 

Si j’étais l’Injustice, je serais une force du mal et je m’emploierais à anéantir le bon, le beau pour faire régner la peur, voire la terreur, afin d'assurer ma toute puissance. Je colporterais des fausses informations, je diviserais les gens en stimulant leur jalousie, leur envie de vengeance, leur soif de pouvoir. Je chercherais à ce qu’ils ne respectent aucune règle sauf les miennes et leur fournirais de quoi se détourner des règles d’éthique et de bon fonctionnement de la société. Ce sera la loi du plus fort et du plus vicieux et j’en serais la reine.

 

Isaki - Isabelle

 

Isaki