115475965_q

Un homme de 35 ans environ regardait tous les jours par sa fenêtre. Il voyait la maison d’en face. Elle avait un grand jardin, avec un abricotier, un cerisier, et un pêcher.

Lui, était un être envieux. Il vivait dans le noir, dans le vide. Il voulait tout ce dont il avait envie. Mais seulement, il ne trouvait pas. Il ne trouvait pas ce qu’il voulait.

 Un jour, il sonna à la maison d’en face :

- Qui est-ce ?

- Le voisin d’en face.

- Entrez.

 L’intérieur de la maison était somptueux : des murs blancs, des lampes lumineuses, des grandes baies vitrées. Seule la vieille dame était laide. Oui, laide. Elle avait un chapeau bizarre et des habits délavés. 

  • Madame, que se passe-t-il ?
  • J’ai été trop envieuse toute ma vie. J’ai un grand jardin, une belle maison mais je me retrouve seule.
  • Et vous faites quoi, alors ?
  • Rien.

 La vieille femme savait qu’elle avait mal agi mais il était trop tard pour tout recommencer.

 L’homme fut bouleversé de voir où le conduirait son péché d’envie. Alors il décida de changer et il ne fut plus jamais envieux. Il accompagna même la vieille femme dans les derniers moments de sa vie pour qu’elle ne se sente plus seule. Quand celle-ci mourut, elle lui légua sa maison. Il vécut donc ses derniers jours joyeux, dans le jardin dont il avait toujours rêvé.

 

Ails'ma2

Ails'ma