Goinfre by Lakoo

Goinfre est le premier réveillé, il a bien repéré hier au soir les grosses fraises mures, les grappes de cassis et les tomates attirantes. Il se laisse glisser au bas de son arbre et court dans l’allée. Arrivé sous les arbustes, il saisit à pleines mains les baies violettes, les fourre dans sa bouche puis passe au carré de fraises et prend les plus grosses qu’il écrase à moitié avant de les enfourner dans son gosier, faisant un tel boucan avec ses dents, sa langue et tout ça là-dedans qu’il réveille Goulu qui tombe de son banc et se frotte les yeux.

Goulu, sans plus attendre, se dirige vers les rames de petits pois, arrache les gousses vert tendre, fait gicler les boulettes craquantes et les met dans sa goule la tête renversée. Il trouve que ça n’est pas assez rapide et finit par croquer les gousses à pleine dents et broyer tout ce vert. Inattentif, il butte dans une échelle, ce qui a pour effet de faire dégringoler Dodu.

Dodu rebondit plusieurs fois avant d’atterrir dans le carré de salades. De ses mains potelées il prend plusieurs feuilles à la fois et les mastique avec une évidente satisfaction puis il saute dans l’espace carottes où les tubercules oranges ont tôt fait de le combler d’aise ; mais il s’entrave dans des racines à fleur de sol et dérange Vorace.

Vorace s’éveille brusquement, saute sur ses jambes et court sous l’abricotier qu’il secoue vigoureusement pour faire tomber les fruits gorgés de soleil. Il les ramasse par poignées, en ingurgite tant à la fois que bientôt du jus dégouline de ses babines. Il recrache les noyaux qui atteignent Glouton.

Glouton est étendu tout près sur un lit de feuilles, il grogne, s’étire et se rend compte qu’il a du retard. Alors, bondissant, il se dirige droit sur les courgettes qui sont dévorées à grands coups de mâchoires. Bientôt le coq fait entendre son cri, ce qui surprend Charnu.Gourmand by Lakoo

Charnu sort du poulailler où il avait élu domicile, roule sur ses rondeurs et se vautre parmi les plants de pommes de terre qu’il écrase avant de

se relever péniblement et de ramasser des tomates juteuses pour les loger dans sa bouche à l’aide de ses courtes mains boudinées. Ce maladroit croit s’asseoir sur un talus mais c’est Gourmand qu’il dérange en se laissant tomber sur lui.

Gourmand se lève, parcourt le jardin des yeux et se dirige vers les framboises qu’il cueille une à une. Il savoure ce fruit délicatement parfumé, prend le temps d’analyser les sensations que cela lui procure puis est attiré par des Reine Claude dorées dont il se délecte.

Texte : Hellébore / Illustrations : Lakoo

Hellébore